Zoom sur … 5 graines et leurs bienfaits

Partager

 

Les fruits à coque ont nettement attiré l’attention ces dernières années, mais une autre catégorie d’aliments tend à se démocratiser dans nos assiettes. Il s’agit des graines. Globalement, elles apportent de nombreux nutriments, dont essentiellement des oméga-3, des vitamines, des fibres et des minéraux variés. Faisons le point sur les plus populaires d’entre elles, qui sauront ravir tant votre corps que vos papilles !


Graines de chia

Elles sont de plus en plus à la mode. Vous pouvez saupoudrer vos salades et autres plats fraicheurs de ces graines et bénéficier régulièrement de tous ses apports.
Naturellement riches en protéines végétales (19,5%), elles sont surtout consommées pour leur apport à la fois en oméga 3 et en oméga-6. Elles aident ainsi à lutter contre le cholestérol et à protéger votre système cardio-vasculaire.
En complément, elles sont riches en fibres, comme les autres graines et facilitent donc le transit intestinal.


Graines de tournesol

Avec les graines de courge, les graines de tournesol sont certainement parmi les plus consommées par les Français.
Leur apport est vaste puisqu’elles sont parmi les graines les plus riches en protéines (25,1 g pour 100 g), ce qui les rend d’autant plus attractives pour les végétariens et vegans.
En complément, on apprécie leur teneur en vitamines B (surtout B1, B6 et B9), mais aussi en vitamine E. Elles contribuent à la protection de votre système sanguin, renforce votre système immunitaire et grâce à ses antioxydants aide à prévenir les cancers.
On l’apprécie aussi pour son apport en magnesium, en phosphore, en zinc, en manganèse et en sélenium, qui apportent le relâchement, la décontraction au quotidien et aide à réguler la tension et le rythme cardiaque.
De plus, ses bons acides gras contribuent à une belle peau, mais en font un aliment à consommer avec modération pour éviter qu’elles ne tombent directement sur les hanches.

 

Graines de courge

A déguster seules ou sur une salade composée, elles sont particulièrement reconnues pour leurs propriétés aussi complexes qu’intéressantes.
Elles sont en effet riches en protéines (près de 30%), ainsi qu’en multiples minéraux dont le magnésium, le zinc, le fer, le potassium ou encore le calcium pour ne citer qu’eux.
Grâce à leur teneur en vitamine A, elles aident à protéger votre peau, vos yeux mais aussi votre système immunitaire.
On leur reconnait également leur forte composition en bons acides gras.
Elles sont particulièrement recommandées en cas de problème urinaire grâce à leur action diurétique, ou encore pour les personnes souffrant de cholestérol car elles aident à réduire le mauvais cholestérol tout en augmentant le bon, en partie grâce à leurs fibres et aux omégas qu’elles contiennent.

 

Graines de sésame

Elles s’insèrent de façon plus insidieuses et plus fines dans notre alimentation mais présentent l’avantage d’être utilisées de façon plus diversifiées que les précédentes par leur petite taille et leur adaptation tant à des mets sucrés que salés.
Elles sont moins riches en protéines que leurs homologues mais ne manquent pas d’atouts pour vous convaincre de les consommer plus souvent.
De la vitamine E pour les antioxydants aux fibres pour ses bienfaits contre le mauvais cholestérol en passant par sa forte teneur en minéraux dont principalement le fer, le zinc, le calcium, le magnesium, le potassium ou encore le phosphore, les bons nutriments ne manquent pas.
Attention toutefois car les allergies sont fréquentes.

 

Graines de lin

Contrairement aux autres graines présentées ici, elles présentent la particularité de devoir être broyées ou écrasées avant d’être consommées afin de libérer tous les nutriments et permettre d’optimiser leur assimilation.
Comme nombre d’autres oléagineux, elles sont riches en protéines (près de 24%), en fibre (qui rappelons-le est essentiel pour le transit et pour bien réguler la glycémie), en oméga-3 pour votre coeur.
Attention toutefois à ne pas en abuser car comme le soja, elles peuvent avoir à haute dose un impact hormonal. Elles restent toutefois idéales pour les femmes ménopausées car elles permettraient selon des études de limiter les risques de cancer du sein.

Previous post Soupe : healthy peut aussi rimer avec gourmandise !
Next post Oméga 3 et Oméga 6 : des apports différents et complémentaires